JEAN-MARIE CAVADA

Député Européen
Président de Génération Citoyens

vendredi

25

mai 2018

0

COMMENTAIRES

Protéger notre démocratie

Écrit par , publié dans Actualités, Europe

S’est tenu le 23 mai au Parlement européen, à l’initiative des députés européens M. Karim (ECR), M. Ehler (EPP) et M. Cavada (ALDE) un évènement sur le thème de la protection de notre démocratie. Les discussions ont porté le financement des partis politiques, notamment en vue de l’échéance des élections européennes de 2019.

Sur invitation de M. Cavada, M. Jean-Cristophe Ménard, avocat spécialisé en financement des partis politiques et en droit de la vie politique, est intervenu et s’est exprimé sur le dispositif français en vigueur et ses limites. M. Ménard a ensuite développé quelques pistes en direction d’une régulation au niveau européen.

M. Cavada s’est exprimé à de nombreuses reprises sur cette question, et rappelle que :

« Les prochaines élections européennes auront lieu du jeudi 23 mai au dimanche 26 mai 2019. Ces élections sont historiques puisque ce nouveau Parlement ne comportera pas de représentants du Royaume-Uni, qui a choisi de quitter l’Union européenne. Le futur Parlement ne sera donc composé que de 705 députés européens, contre 751 actuellement.

Le contexte entourant ces élections est aussi important. En effet, les récents événements ont souligné une très forte présomption d’ingérence russe tant dans les élections présidentielles américaines de 2016 que durant la campagne relative au référendum de maintien ou de sortie de la Grande-Bretagne, notamment par la publication de contenus sponsorisés sur les réseaux sociaux.

L’Union européenne doit se prémunir pour éviter que de telles infractions puissent à nouveau se produire à l’approche des élections européennes de 2019, ou lors de scrutins nationaux dans les états membres.
En effet, de nombreuses études du Sénat américain et des universités britanniques démontrent cette implication. Nous parlons ici de centaines de comptes Twitter russes qui ont été utilisés pour rependre de fausses nouvelles (Fake News) à la fois aux États-Unis et en Grande Bretagne.   
Les méthodes utilisées sont totalement inadmissibles, c’est en effet en se faisant passer pour des citoyens américains ou britanniques que les comptes russes ont initié leurs actions sur les réseaux sociaux. Cependant, ces fausses identités numériques ont été reliées à des entités russes.

Le PDG de Facebook était au Parlement européen le 22 mai dernier afin de répondre du détournement de données des utilisateurs de sa plateforme et des incidences qui ont pu en découler pendant la campagne du Brexit. Ce sont des failles telles que celles-ci, qui sont exploitées par les adversaires de l’Europe.

Nous ne pouvons rester les témoins passifs, aujourd’hui, de telles manipulations et de leurs conséquences, qui sont une menace réelle et constante sur nos démocraties.

Je regrette d’ailleurs la venue au pouvoir de deux partis eurosceptiques en Italie, qui montrent déjà des signes amicaux envers le gouvernement de Moscou puisqu’ils ont demandé dans leur feuille de route la levée immédiate des sanctions contre la Russie.
L’idée n’est pas de se couper diplomatiquement de la Russie, mais il faut être vigilant face aux événement actuels et à toute tentative qui pourrait favoriser les mouvements eurosceptiques.

Je suis donc convaincu qu’il faut prévoir des mesures pour prévenir ces menaces, et notamment :

– combattre les contenus illégaux en ligne.

– mettre en place un contrôle des contenus sponsorisés.  

– établir un contrôle des contenus journalistiques et des fake news en ligne.

Je salue à cette occasion le résultat du rapport du groupe d’expert de haut niveau sur les fausses nouvelles et la désinformation en ligne qui dans ses conclusions demande à la fois plus de transparence dans les médias en ligne, mais aussi la promotion de bonnes pratiques afin de combattre la désinformation dans le milieu numérique.

De telles initiatives se développent aussi en France avec un projet de loi contre les fausses informations sur Internet.

Il faut protéger nos démocraties contre toute interférence extérieure, c’est de notre devoir de s’assurer que les élections au Parlement Européen soient indépendantes, transparente et donc irréprochable. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mon opinion sur

De Rome à Vienne

Quand on veut faire de la politique avec sincérité, c’est mieux de dire la vérité. La dirigeante du Front National qui lance des formules à l’emporte pièce pour retourner l’opinion contre l’Europe, comme un cuisinier breton lance sa crêpe pour la retourner, a vu dans le scrutin italien du dimanche 4 décembre un soulèvement massif […]

Lire la suite...
X