JEAN-MARIE CAVADA

Député Européen
Président de Génération Citoyens

jeudi

13

septembre 2018

0

COMMENTAIRES

La culture : moteur de l’intégration européenne ?

Écrit par , publié dans Actualités, Culture et Éducation, Europe

C’est autour de ce thème que ce sont réuni Jean-Marie Cavada, député européen, Paul-François Lang, directeur des musées de Strasbourg ainsi que Céline Mellon, chanteuse lyrique, dans le cadre d’une consultation citoyenne européenne organisée par l’Association Parlementaire européenne (APE). Une centaine de participants d’âges variés et d’horizons différents se sont joint à ce panel.

Les trois invités ont choisi différentes approches pour exposer leurs opinions sur le sujet. Une certaine complémentarité s’est dessinée entre les interventions. Alors que la culture, notamment européenne, a toujours fait partie du parcours de Monsieur Cavada, M. Lang a apporté une dimension internationale au débat, son rôle consistant en la transmission de la culture au plus grand nombre. Enfin, Mme. Mellon en tant que jeune artiste, a démontré ses talents dans de nombreux pays européens et a apporté une approche plus pratique de la question.
Plusieurs thèmes ont été abordés au cours de cette soirée, notamment la définition de la culture. Il a été admis que cette définition est plurielle et presque individuelle, puisque la culture est propre à chaque individu. Néanmoins, même si cette culture varie, il a été souligné que certaines valeurs communes étaient présentes, notamment dans les systèmes occidentaux.
Certaines propositions ont aussi été faites pour accroitre le rôle de la culture dans l’horizon européen :
  • La co-production de projets culturels européens entre plusieurs états membres. En plus d’accroitre les échanges culturels, ces co-productions ont aussi l’aspect pratique d’apporter des fonds de plusieurs pays dans ce secteur de la culture où les financements se font rare.
  • La mise en place de « castings » européens : il a été avancé que la culture, tout en gardant son aspect national bénéficie toujours d’influence étrangère et notamment des pays proches géographiquement. Ainsi, il est possible d’imaginer des opéras, des pièces de théatres ou encore des expositions animées par des européens de nationalités différentes.
  • Le numérique comme outil facilitant l’accès à la culture : la transformation numérique dans l’accès à la culture a été abordé par M. Cavada qui a souligné que les nouvelles technologies devraient rester un outil facilitant l’accès à la culture, mais ne doit pas substituer la culture. M. Lang a lui souligné le rôle de ces outils numériques pour assurer « la rélève des publics » dans les musées, en attirant de nouveaux publics, plus jeunes.
Il a été remarqué que certaines initiatives européennes restent plus largement célèbres que d’autres. En effet, alors que l’Eurovision et la Journée du Patrimoine Européenne sont largement connues par le grand public, l’année européenne du patrimoine (cette année), ou encore les capitales européennes de la culture sont moins renommées.
Enfin, le public a exprimé sa surprise concernant la place de la culture au sein même des institutions européennes : celle-ci est seulement compétence d’appui de l’Union Européenne, la compétence propre demeurant propre aux Etats membres. Cela explique donc dans un sens la limite de l’action culturelle européenne, que M. Cavada a qualifié « d‘erreur à rectifier« .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mon opinion sur

De Rome à Vienne

Quand on veut faire de la politique avec sincérité, c’est mieux de dire la vérité. La dirigeante du Front National qui lance des formules à l’emporte pièce pour retourner l’opinion contre l’Europe, comme un cuisinier breton lance sa crêpe pour la retourner, a vu dans le scrutin italien du dimanche 4 décembre un soulèvement massif […]

Lire la suite...
X