JEAN-MARIE CAVADA

Député Européen
Président de Génération Citoyens

Engagement politique

En 2004, Jean-Marie Cavada démissionne de la présidence de Radio France pour conduire, lors de l’élection européenne, la liste UDF dans la circonscription « Sud-Ouest ».

Député européen ADLE en 2004, il est Vice-Président de la Commission du Commerce international jusqu’en 2005 puis il préside la Commission des Libertés civiles, de la justice et des affaires intérieures jusqu’en 2008.

Conseiller de Paris en 2008, il démissionne en décembre 2010 en raison de la superposition permanente des calendriers des sessions de l’Hôtel de Ville et du Parlement européen.

En 2009, le Nouveau Centre le désigne comme chef de file pour les élections européennes dans la circonscription Île-de-France.

Il est réélu le 7 juin 2009. Jean-Marie Cavada prend alors la présidence de la délégation Nouveau Centre au sein du PPE, et la vice-présidence de la délégation française au sein du PPE. Il est membre de la Commission Culture et Education, membre suppléant de la Commission des Affaires juridiques et Président de l’intergroupe MEDIA.

Réélu en 2014 dans la circonscription Ile-de-France, Jean-Marie Cavada est aujourd’hui vice-président de la Commission des Affaires juridiques et coordinateur de cette même commission pour le groupe ADLE. Il est aussi suppléant en Commission de l’emploi et des affaires sociales. Depuis fin 2014, il est à la tête du Groupe de travail sur le droit d’auteur au Parlement européen.

Il préside depuis décembre 2011 le Mouvement Européen-France, une association qui regroupe, au delà de leur appartenance politique, les hommes, les femmes et les associations qui s’engagent en faveur de la construction d’une Europe unie et politique.

Il est Président de Génération Citoyens.

 

Chevalier de l’ordre national du Mérite

Chevalier de la Légion d’honneur

Docteur honoris causa de l’université catholique de Louvain

Où va l’Europe, conférence à Vanves le 17 mai 2016

Voir la suite...

Wall

Mon opinion sur

De Rome à Vienne

Quand on veut faire de la politique avec sincérité, c’est mieux de dire la vérité. La dirigeante du Front National qui lance des formules à l’emporte pièce pour retourner l’opinion contre l’Europe, comme un cuisinier breton lance sa crêpe pour la retourner, a vu dans le scrutin italien du dimanche 4 décembre un soulèvement massif […]

Lire la suite...
X