JEAN-MARIE CAVADA

Député Européen
Président de Génération Citoyens

mardi

28

février 2017

0

COMMENTAIRES

Au séminaire European Visual Artists, le value gap au coeur des débats

Écrit par , publié dans Affaires Juridiques, Europe

Mardi 28 février, lors du séminaire sur la valeur digitale des oeuvres visuelles organisé par European Visual Artists, Jean-Marie Cavada a rappelé les différents problèmes posés par les plateformes en ligne, actuellement principaux fournisseurs de contenus. Ces plateformes sont basées sur un modèle économique qui maintient les utilisateurs dans un système clos, attirant ainsi de nouveaux utilisateurs. D’autre part, la valeur totale du marché des plateformes en ligne en Europe est estimée à 22 milliards d’euros, et en moyenne 23% de cette valeur provient directement de l’exploitation de ces contenus culturels, mais ces plateformes ne rémunèrent pas ou très peu les créateurs pour l’exploitation de leurs oeuvres.

Le marché souffre de cette situation qui porte atteinte à la concurrence et entrave la possibilité de développement de services légaux. Enfin, elle conduit à une sous-évaluation de la valeur des contenus en ligne qui nuit aux répertoires les plus fragiles, ce qui est préjudiciable à la diversité culturelle.

Jean-Marie Cavada a donc souligné l’importance de clarifier, dans la directive copyright, le fait que ces plateformes ont un rôle actif dans la communication au public et la reproduction d’oeuvre protégées et doivent impérativement obtenir des autorisations de la part des ayants-droit.

De plus, certaines plateformes donnent accès à un montant très important de contenus. Celles-ci devraient obligatoirement mettre en place avec les ayants-droit des mesures permettant d’identifier les oeuvres utilisées par leurs services.

Jean-Marie Cavada a pu conclure sa prise de parole en félicitant la Commission pour le texte soumis, qui va dans le bon sens. En effet, les plateformes doivent permettre un accès au marché dans des conditions de concurrence équitables.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Mon opinion sur

De Rome à Vienne

Quand on veut faire de la politique avec sincérité, c’est mieux de dire la vérité. La dirigeante du Front National qui lance des formules à l’emporte pièce pour retourner l’opinion contre l’Europe, comme un cuisinier breton lance sa crêpe pour la retourner, a vu dans le scrutin italien du dimanche 4 décembre un soulèvement massif […]

Lire la suite...
X